Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Presentation

  • : carnet-rickshaw
  • carnet-rickshaw
  • : Blog consacré aux Rickshaw Wallahs et relayant un voyage Dhaka-Delhi à vélo-rickshaw (oct 2008-mars 2009)
  • Contact
30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 23:59

Ce projet a constitué un support pédagogique pour la classe 5èmeD Bilangue du Collège Pierre Grange à Albertville (année scolaire 2008-2009). L'enseignement de plusieurs matières de cette classe (français, histoire-géographie, langues étrangères, musique) s'est articulé autour de ce voyage. La documentaliste de l'établissement s'est jointe à cette "aventure". 
Les travaux réalisés dans ce cadre éducatif par les élèves et inspirés par ce voyage (dessins, collages, rédactions…) sont mis en ligne dans cette rubrique.

ps : c
ette rubrique suit l'ordre chronologique.

                                 Contact :    
        Classe.inde@clg-pgrange.ac-grenoble.fr 
http://www.ac-grenoble.fr/college/pierre.grange.albertville/


                         Les élèves « voyageurs » :

                         Marine A.             Hugo H.
                         Elise B.                 Léo J.
                         Renaud B.             Fabien L.
                         Dylan B.               Ophélie M.
                         Léo C.                   Noémie M.
                         Aymeric C.            Mathieu P.
                         Fabien C.             Thomas R.
                         Sarah D.               Lison R.
                         Alexandre E.        Thibault S.
                         Chloé G.                Axelle T.     

Published by jean-louis - dans 11 Le Coin des Ecoles
commenter cet article
30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 23:57

Budhbar a retrouvé le sourire. Il sait qu’il sera l’attention de « tout le monde » ce matin. Il n’y en aura que pour lui. Nous rencontrons lui et moi ce mercredi matin la classe 5èmeD de Mme Trime.

 

Après quelques centaines de mètres parcourus à travers les rues d’Albertville, nous pénétrons dans la cour du collège. Les élèves et leur professeur nous attendent. « Excitation » de voir ce drôle d’engin.

 

« On peut monter dessus ? »

On ne rentrerai pas tous de tte façon sur la photo.

Budhbar accepte les jeunes passagers ce matin. Il en est fier.

 

Après ces quelques minutes passées  à faire les présentations,  je suis invité à commenter aux 19 élèves le projet de voyage.

Je situe les pays, « le contexte », la « Raison » de ce voyage. S’il y en avait une à chercher…

Ils sont attentifs, ont préparé des tas de questions.

«Combien de kilomètres vous pédalerez par jour ? »…  « Combien de langues sont parlées en Inde ? »… « Est-ce que nous pourrons correspondre avec une école de l’Inde ou du Bangladesh ? »…

-Abka nam kya hai ?

-Mera nam Fabien hai .

-Accha Accha...

Et puis, il y a ce long sujet abordé, celui de la disparition de ce jeune cycliste Jean Baptiste. Un sujet auquel visiblement les élèves sont très sensibles.

Le temps est passé très vite. Quelques minutes pour finaliser l’aspect technique de notre correspondance. Un « au-revoir ». C’est le temps de rentrer.

 

Budhbar n’a pas le goût de retourner à la maison. Il sait que ce sont là ses derniers tours de roues. Je le console.

 

Les élèves, quant à eux, viennent de commencer un long voyage…

 

Et ce sont eux, du reste, qui vous en parleront le mieux.

D’ici peu…

 

Jean-Louis

(à suivre)

Published by jean-louis - dans 11 Le Coin des Ecoles
commenter cet article
30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 23:55



J'emmenerai avec moi un carnet de voyage réservé aux élèves. L'idée est d'inviter les élèves que je vais rencontrer à témoigner sur ce carnet par un mot, un collage, un croquis...
Au retour, je leur remettrai ce carnet. Ce sera leur carnet de voyage.
Une photo de la classe avec le nom des élèves et quelques dessins illustrent déjà le carnet.
Jean-Louis
    

Published by jean-louis - dans 11 Le Coin des Ecoles
commenter cet article
30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 23:53

 Ça y est,nous avons atterri à Dhâkâ!

C'est immense pour les pauvres petits savoyards !! Plus de 10 millions d'habitants! Pour vu que Jean-Louis ne nous perde pas! Ce dernier est très occupé avec la fabrication du rickshaw ; ils en mettent du temps pour le décorer, l'essayer, l'assembler, le peindre etc...

Au fait,c'est à nous de choisir le nom du rickshaw .Discussion dans le groupe et enfin nous nous mettons d'accord pour MILOU. Pendant ce temps ,nous allons à la découverte de la capitale du Bangladesh .Nous avons l'air riche comparés aux enfants torse nu, dont certains travaillent déjà .Quelque femmes voilées! C'est vrai que 80% de la population ici est musulmane.

Eh non, nous ne visiterons pas les 700 mosquées de la ville!

Ouf! Nous avons échappé aux inondations de la mousson. Quoi que....la pluie nous aurais bien rafraîchis (30-35) . Dur ,dur...

On se croirait dans un départ en vacances. Les véhicules s'entassent sur la route :vélos,voitures, scooter, rickshaws...et en plus les fumées noires des nombreuses usines viennent s'ajouter à la pollution des véhicules.

En effet, Dhâkâ est une grande ville industrielle réputé pour le commerce du jute, sucre, thé, riz, oléagineux et il y a aussi beaucoup d'universités.

Regardez tous ! Jean-louis reviens avec Milou, tout coloré, tout rutilant, vive notre aventure.

 Les 5D

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 
 Les femmes sont "drapées" dans
 des sarres colorés.











Fabien

Dhâka, pas même tu me laisses la place pour me frayer un chemin.
A pied.
Bouchons de rickshaws.
Immobile.
Mettre un pied devant l'autre.
J'aimerais bien.
Je ne peux pas
.




Sarah

Petit boulot. 25 takas par jour semble-t-il,
nourri-logé.











Fabien

 Mathieu
                                                                                  
Trois jours hors du temps.
J'ai rencontré l'exceptionnel.









Chloé

Published by jean-louis - dans 11 Le Coin des Ecoles
commenter cet article
30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 23:51
Quelques panneaux réalisés par les élèves...

         
                                    
Renand / Leo

         
                                
Marine / Ophélie

         
                                   
Aymeric

         

         
                                    
Mathieu

         
                                   
Mathieu


Published by jean-louis - dans 11 Le Coin des Ecoles
commenter cet article
30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 23:49

Les 5D lisent des romans qui leur parlent tous de l'Inde.
Voici les fiches de lecture de leurs livres préférés.


SITA ET LA RIVIERE

Présentation du livre :
Auteur : Françoise Deau, Ruskin Bond
Editeur : Hatier
Collection : Courte Echelle
Genre du livre : Roman d’aventure

Epoque et lieu de l’action :
Cette histoire se passe en Inde pendant la mousson.

Résumé :
C’est l’histoire d’une petite fille qui vit seule avec ses grands parents sur une île cernée par la rivière où il y a une arbre qui a déjà survécu à une grande crue du fleuve. Malheureusement, la grand-mère de Sita tombe malade et son grand père doit l’emmener à l’hôpital en bateau. Pendant ce temps , Sita doit surveiller les poules les moutons, mais le fleuve monte…et il déborde. Sita panique, monte dans le grand arbre solide, mais l’arbre ne résiste pas à la puissance de l’eau et se déracine.
La petite fille, assise sur le tronc de l’arbre, est effrayée, mais le tronc va heurter la rive, et là, elle aperçoit un petit garçon qui lui vient en aide en la faisant monter dans sa barque. Pendant quelques jours, ils naviguent sur le fleuve en se nourrissant des fruits que le garçon avait cueillis, et peu à peu, le fleuve et les pluies intenses se calment. Ils aperçoivent une forêt boueuse. Après quelques minutes, ils aperçoivent un petit village où les gens sont hospitaliers. Un fermier passant par là voit Sita, et par compassion, il la fait monter dans son char à bœufs et Krishan, le petit garçon qui avait aidé Sita lui donne sa flûte pour lui prouver son amitié. Vu que le fermier va à la ville, Sita est joyeuse. Dans la foule de la ville, elle court et elle aperçoit son grand père. Elle le rejoint pour lui demander des nouvelles de sa grand-mère. Mais hélas, la grand-mère est décédée à l’hôpital. Obligés de partir, Sita et son grand père rentre chez eux, reconstruisent leur hutte et leur poulailler, et leur vie continue… 
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

CHANDRA

Présentation du livre :
Auteur :  France Mary Andry
Editeur :  Flammarion Castor Poche
Collection : Castor Poche Junior
Genre du livre : Roman d’aventure

Epoque et lieu de l’action :

En Inde à Delhi, au XXIème siècle

Etude des personnages principaux :
Chandra : C’est le personnage principal, c’est une jeune fille de 11 ans, elle va à l’école, et voudrait devenir ingénieur, elle est assez moderne
Nani  (grand-mère) : C’est la grand mède de Chandra et elle habite un appartement dans Delhi, elle aime beaucoup Chandra et ferait tout pour la protéger.

Résumé de l’histoire :
Chandra, arrivant un jour à l’école, annonce à es amis étonnés qu’elle va se marier. Chandra n’a que 11 ans ! Le mariage se passe bien et elle trouve son mari plutot gentil…Malheureusement, elle devra quitter sa famille pour aller vivre dans celle de son mari (qui habite très loin de sa maison). Mais lorsqu’elle arrive dans sa nouvelle famille, elle va apprendre que son époux est mort à la suite d’une grosse fièvre. Sa nouvelle famille va alors la traiter comme une esclave, et la mère de son défunt mari la rend coupable de la mort de son fils. Chandra se rend compte que ses parents savaient que son mari était mort avant même qu’elle ne parte chez sa nouvelle famille. Une cousine va aider Chandra à s’enfuir, mais le combat ne sera pas facile ! Elle va donc se déguiser en garçon et revenir en train à Delhi, avec l’aide d’un homme de caste inférieure. Chandra arrive chez ses parents, mais son père la renie et l’humilie devant son voisinage. Elle ira donc chez sa grand-mère qui lui trouvera une famille adoptive en Angleterre, une famille qui ne pouvait pas avoir d’enfant.
---------------------------------------------------------------------------
LES LUMIERES DE DIWALI

Présentation du livre :
Auteur : Rummer Godden
Editeur : Flammarion
Collection :  Castor Poche
Genre du livre : Roman d’aventure

Epoque et lieu de l’histoire :
L’histoire se passe pendant la fête des lumières à Pashangar et dans un village non loin de cette ville se situant au Bengale 

Résumé :
Demain, c’est Diwali, la nuit où l’Inde s’illumine. Le soir, partout, on allume les deepas (petites lampes à huile) en l’honneur de la déesse Hali. Mais cette année, Prem s’inquiète de ne pas les trouver dans la maison. En fait, Mamoni (maman) les a vendus à cause de leur problème financier. Alors, elle décide d’aller à la Mela pour en acheter des nouvelles avec l’argent que Bijoi Rai, le chef du village, lui a donné.
Le jour de la fête, Prem se rend en moto avec le facteur à la Mela pour acheter les deepas. Mais elle est tentée par les manèges, les friandises…que proposent les marchands. Au final, elle a tout dépensé, et toujours pas de deepas pour éclairer sa maison ! Résignée et malheureuse  elle songe à quitter Pashangar, mais comment ? C’est alors qu’elle réalise que dans son plan, elle n’a oublié qu’une chose, le retour de la Mela jusque chez elle. Il ne lui reste plus qu’à rentrer à pied.
Sur le chemin du retour, elle rencontre Bijoi Rai à dos d’éléphant. Il lui demande ce qu’elle fait là, et elle lui raconte toute l’histoire. Emu, Bijoi Rai décide d’embaucher Mamoni à la place à la place de sa servante qui le volait. Prem est contente, car, grace à Bojoi Rai, elle pourra enfn aller à l’école !
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

MON VOYAGE INOUBLIABLE

Présentation du livre :
Auteur : Bhajju Shyam
Editeur : Syros
Collection : Les Incorruptibles
Genre du livre : Carnet de Voyage

Epoque et lieu de l’action :
Cette histoire se déroule au XXI ème siècle à Londres et en Inde.

Résumé :
Bhajju Shyan est un jeune indien, il est artiste, il n’a pas peur de partir à l’autre bout du monde. Il aime visiter, découvrir des choses, des gens… Il adore son oncle. Il est très social. Il accepte une autre culture que la sienne. Et surtout, il aime partager ses aventures avec les autres !
Ce jeune indien part en voyage pour la première fois à Londres pour redécorer un restaurant indien. Il est inquiet car l’avion l’impressionne. En Angleterre, il apprend à connaître les anglais : le pub, les quartiers, le métro, l’autobus...Rentré chez lui, il raconte son voyage, son voyage inoubliable. En effet, touts ses aventures londoniennes sont tellement différentes de sa vie en Inde !!!    

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LA COURSE AUX FANTOMES


Présentation du livre :
Auteur : Christine Beigel
Editeur : Syros
Collection : Souris
Genre du livre : Roman policier

Epoque et lieu de l’action :
De nos jours, à Delhi et à Madras

Résumé :
C’est un père français et son fils Benjamin qui fête ses treize ans. Son pèere lui révèle qu’il a eu un autre enfant avant lui. Il lui propose de l’accompagner en Inde pour rencontrer Sanjee, son frère qui vite à Delhi. Mais Sanjee appelle son père…et il tombe sur son frère Benjamin ! Soudain, des coups de feu retentissent, et …plus de communication ! Ce mystère l’incite à aller en Inde. Las bas, un français nommé Luc les interpelle, Benjamin trouve ça anormal. Par la suite, il s’avère que Luc est un belge qui embauche des indiens pauvres pour détrousser les touristes. Benjamin et son père tombent dans un traquenard, et s’ensuit une intrigue policière palpitante !
 

Published by jean-louis - dans 11 Le Coin des Ecoles
commenter cet article
30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 23:47

Compte-rendu de l'intervention du 11/03/09 sur le cinéma indien

Intervenante : Peggy Zejgman
 

 

I - Présentation du cinéma indien

 

A) Bollywood = Bombay + Hollywood

Bollywood produit des films commerciaux indiens à Bombay.

Les Indiens n'aiment pas ce mot car ils ne veulent pas être comparés à Hollywood : ils disent “films hindis produits à Mumbay”.

Beaucoup de films sont produits en hindoustani ( = hindi + ourdou) car ils sont compris dans tout le pays. Il y a environ 180 langues parlées en Inde!

 

B) Calcutta : 2ème grand centre du cinéma indien

A Calcutta sont surtout produits des films d'auteur qui sont faits en Bengalie et tournant autour de la psychologie des personnages.

Le plus grand réalisateur est Satyajit Ray.

 

C) Chennai (anciennement Madras) : Autre centre du cinéma indien

C'est le 3ème centre du cinéma en Inde.

La langue est le Tamoul.

Ils font des films commerciaux qui sont souvent refaits ensuite à Bollywood en langue hindi.

 

Tous ces grands centres donnent une production totale de 1000 films par an.

En comparaison, les  USA n'en font que 500 et la France 200!

La fréquentation est énorme : 13 millions de spectateurs par jour et 4,7 milliards par an!!!

Les Indiens sont les plus grands cinéphiles du monde car :

-Le cinéma est un lieu d'évasion, on y oublie la dureté du quotidien.

-L'entrée est peu chère (environ 10 centimes)

-Il y a des cinémas partout, et des salles itinérantes.

-Il y a une super ambiance dans les salles de cinéma.

-Il y a la climatisation!

 

 

II - Généralités sur les films

On parle de Bollywood en France depuis 5 ans, grâce à “Lagaan” de Ashutosh Gowariker (primé oscar du meilleur film étranger en 2002).

Les spectacles sont toujours très longs : il n'y a pas de notion de temps.

La musique est très importante (6 à 7 morceaux par film): En général on sort la musique avant le film pour avoir une idée du succès éventuel.

Les chansons sont en playback depuis 1937.

La chanteuse la plus connue est Lata Mangeshkar qui a 82 ans et qui enregistre encore!

L'autre grande star est Soru Nigam.

La danse est omniprésente, toujours en rapport avec le sacré : Il y a beaucoup de gestes en connexions avec le sacré.

Il y a une liberté visuelle totale : Il ne faut pas chercher la logique.

Il y a toujours des émotions fortes.

On ne s'embrasse jamais sur la bouche pour ne pas choquer mais il y a toujours une grande sensualité (saris transparents...).

La violence est apparue dans les films vers 1970 à cause des changements dans la société, avec Amitakh Bachchan.

Le cinéma indien est fait pour être compris par une population d'analphabètes, d'où l'importance de la mise en scène et du jeu des acteurs.

 

 

III - Extraits de films

- 1er extrait : film “Swades” (= La patrie) avec l'immense star Shah Rukh Khan.

Il interprète un NRI (Indien de la Diaspora) de la NASA qui va devenir américain et qui retourne en Inde pour retrouver sa nounou et le village pauvre où il est né... Un lieu extraordinaire!

La scène visionnée était en plein air.

 

- 2ème extrait : film “La famille indienne” (2001) de Karan Johar avec toutes les stars de l'époque.

 

 

IV - Slumdog Millionaire (de Danny Boyle)

Grosse polémique en Inde : Diffamatoire, mais très bien reçu dans le reste du monde.

Le film est inspiré d'un roman indien : “Les fabuleuses aventures d'un Indien malchanceux qui devint milliardaire.”

Il y a 3 temps dans le film : c'est un fonctionnement très indien avec beaucoup d'histoires qui s'entrecroisent.

Il y a des aspects très réalistes et des clins d'oeil à Bollywood.

On y parle d'Amitakh Bachchan, dieu vivant en Inde.

 

ps : Peggy Zejgman est notamment chargée de cours à Paris III  consacré à l'histoire du cinéma indien. Médiatrice culturelle en cinéma, elle enseigne aussi dans différentes structures  (IUT, Ecole de Cinéma...)

Published by jean-louis - dans 11 Le Coin des Ecoles
commenter cet article
30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 23:45
La Classe de 5B est allée voir ce film au Dome Théâtre Albertville le 16 mars dernier. C’est l’histoire de 3 enfants qui vivent dans les bidonvilles de Bombay et l’un d’eux, Djamal réussit quelques années plus tard à répondre à toutes les questions du jeu « Qui veut gagner des millions » car les réponses, il les a toutes vécues.

Quelques avis :

« C’est un très beau film que j’ai beaucoup aimé, avec une belle histoire d’amour un peu triste par moment »

« Beaucoup de suspens et d’aventure »

« Il montre bien la réalité de l’Inde des enfants qui traînent dans les rues des bidonvilles. Il montre que je ne suis pas à plaindre de ce que j’ai, car je me suis aperçu dans les bidonvilles que c’est dix fois pire.
»

« Le film prouve que la chance tourne »

« Petits, même s’ils vivaient dans les bidonvilles, ils étaient intelligents et débrouillards. Ils se donnent tous les moyens pour réussir»

« J’ai adoré, il faut retourner le voir. Je suis allé le voir 2 fois »
Published by jean-louis - dans 11 Le Coin des Ecoles
commenter cet article
30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 23:41

Le Mardi 24 Mars à 8h00, nous partions du collège pour aller à Lyon. En arrivant à Lyon, nous sommes allés au Musée des Arts Décoratifs et nous sommes allés rejoindre 2 dames pour les 2 groupes pour les ateliers. Avec les dames et les 2 groupes, nous avons vu des vêtements et des tissus Indiens, des vêtements de tradition Indienne.

Ensuite,avec les 2 groupes, on est allé à nos ateliers. Il y avait un atelier qui faisait des collages sur une toile avec des tissus Indien sur le sol.

         

Et l'autre groupe a fait des marionnettes ou des animaux sur lesquels ils ont collé des tissus Indiens.

         
         
Marionnettes réalisées par les élèves, exposées à l'occasion de la Journée Portes Ouvertes du Collège Pierre Grange qui s'est tenue le 16 mai dernier

Vers 12h30, nous avons aidé les dames à ranger et nous avons rangè dans un sac des tissus Indiens et les marionnettes ou les animaux non finis et nous avons pique-niqué dans la même pièce.

         

Après la pause de midi, nous sommes allés voir une danseuse Européenne habillée en Indienne qui nous a fait découvrir la danse Indienne dans une histoire avec le singe Dieu Hanuman. Pendant l'histoire, elle parlait et dansait pour nous faire comprendre les sons des animaux et l'histoire. Aprés, nous sommes partis du Musée des Arts Décoratifs de Lyon pour aller au Parc de la Tête D'or voir le tigre du Bengale et l'éléphant D'Asie.

         

Le soir, nous sommes retournés au collège à 18h30,aprés avoir passé une très bonne journée aux couleurs de L'Inde.

Thomas

Published by jean-louis - dans 11 Le Coin des Ecoles
commenter cet article
30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 23:37

C'était "Journée Portes Ouvertes" au Collège Pierre Grange ce samedi 16 mai.
Une occasion pour les élèves de présenter quelques uns de leurs travaux...

         
     Marionnettes indiennes exposées, réalisées par les élèves. 
(voir dans cette même rubrique "Les élèves rencontrent l'Inde à Lyon".
C'est au Musée des Arts Décoratifs à Lyon que les élèves se sont essayés à la réalisation des marionnettes indiennes)

         
Des panneaux de présentation réalisés par les élèves emmenent le visiteur à la découverte de l'Inde.
         
          
         
Les élèves accueillent le public dans "l'Espace Inde" qu'ils ont érigé, et commentent les relations qu'ils ont entretenues avec Milou...    

         

Published by jean-louis - dans 11 Le Coin des Ecoles
commenter cet article