Overblog
Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Presentation

  • : carnet-rickshaw
  • carnet-rickshaw
  • : Blog consacré aux Rickshaw Wallahs et relayant un voyage Dhaka-Delhi à vélo-rickshaw (oct 2008-mars 2009)
  • Contact
/ / /

Un châssis sur lequel repose une banquette et où prend place les passagers, deux roues latérales à l’arrière et une à l’avant, un système de transmission classique pédalier-chaîne-axe roue (plateau : 48 / pignon : 22) semblable à celui que l’on retrouve sur n’importe quel vélo, un freinage des plus précaires, pas de vitesse, parfois une capote rigide ou rabattable pour abriter les passagers, le tout pour un poids avoisinant les 80-90 kgs, voilà à quoi ressemble le rickshaw que l’on retrouve sur le sous continent indien. 

         
   
Le rickshaw « traditionnel » que l’on retrouve sur le sous continent indien avoisine  les 80-90 kgs

           
                                Dhaka (Bangladesh)
           
                                      Delhi (Inde)


Parfois, la banquette est remplacée par un large plateau et le rickshaw devient alors véhicule de livraison (
"rickshaw-vans" ou "carriers"). De nombreux renforts assurent la solidité du rickshaw et permettent des chargements exceptionnels

         
                               Renforts des roues
         


         
Il ne "reste plus, après, qu" 'à pédaler et à les conduire… 

            

A Dhaka, ces enfants des « middle classes » vont à l'école en rickshaw "safe", protégés du trafic

             

                             Dhaka (Bangladesh)

Un peu moins « safe » pour ces enfants de Delhi…

          
                                     Delhi (Inde) 

 

Au Bangladesh, les rickshaws sont soigneusement décorés. Des scènes de campagne, des portraits de stars de cinéma, des monuments emblématiques, des paysages idylliques, des villes futuristes, des événements historiques illustrent et décorent les plaques métalliques surmontant l’essieu arrière des rickshaws, le tout dans un graphisme haut en couleur et frôlant parfois le très kitch. 

         
                                Comilla (Bangladesh) 
           
 

                                Dhaka (Bangladesh) 
Certains sont de véritables œuvres d’art ambulantes. Les artistes reconnus comme tels qui décorent ces rickshaws, perpétuent ce savoir-faire de générations en générations.
Il est rare de trouver de telles décorations sur les rickshaw en Inde.

          
                    Rickshaw "type" décoré (Bangladesh)

            

                      Plus rare, ce rickshaw décoré (Inde)  


                  Pour en savoir plus encore

Arnaud Mandagaran : « des rickshaws et des hommes » 
Documentaire de 52 mn
http://www.vodeo.tv puis rechercher : « des rickshaws et des hommes »
« Dhaka, capitale du Bangladesh, est la ville la plus densément peuplée du monde. Elle est parcourue par des milliers de rickshaws, des vélos taxis à trois roues abondamment décorés. Les peintures qui les ornent racontent l'histoire du pays. »
Arnaud Mandagaran, documentariste référant spécialiste de l’Inde et du Bangladesh
 
http://www.webpak.net/~ricksha/index.htm (The Ricksha Arts of Bangladesh)
Site anglo-saxon consacré à l’art populaire, peinture et décoration des rickshaws au Bangladesh, réalisé à partir des travaux de Joanna Kirkpatrick, britannique anthropologiste, spécialiste de l’Inde et du Bangladesh.
Un site passionnant à découvrir 

Jean-Louis 

      



                    

 

Partager cette page

Published by